La trousse à pharmacie naturelle de l'hiver - Gorge et toux

En Naturopathie, on traite la raison des maux avant les maux eux-mêmes. Quand on a mal à la tête, on va chercher à en comprendre l'origine pour "couper" le mal à la racine et évite que ce dernier ne vienne à nouveau vous embêter : ça permet de limiter grandement les risques de récidives ! En attendant de venir consulter, je vous livre ici quelques trucs et astuces pour vous soulager de manière naturelle quelques uns des tracas de l'hiver. Attention, mes conseils sont valables pour des adultes sans pathologie ni problèmes de santé lourds. Ma pratique ne se substitue pas à une visite chez un médecin ou un spécialiste : mieux vaut consulter. N'arrêtez pas vos traitements sans avis médical au préalable.

La gorge qui pique

Ce n'est pas une angine ? Bon... alors ces conseils pourront sans doute vous être utiles.

Les maux de gorges sont souvent la conséquence directe d'un "coup de froid" ou d'un rhume mal soigné. La Cause principale est souvent une immunité un peu faible soit suite à une infection, soit à cause d'un épisode de fatigue et/ou de stress important ou encore... la conséquence de la consommation de cigarettes classiques ou électroniques (certes dépourvues de nicotine, mais très irritantes pour les muqueuses).

- Traiter le nez s'il est aussi concerné... voir cet article


- Penser à surélever la tête

En surélevant légèrement votre tête au coucher (en utilisant deux oreillers au lieu d’un seul, par exemple) vous aiderez le mucus à s’écouler plus facilement, ce qui permettra de prévenir les quintes de toux nocturnes provoquées par une accumulation de sécrétions dans les bronches.


- Hydrater pour limiter l'irritation.

Ayez le reflexe de boire (surtout la nuit) : cela apaise l'irritation des muqueuses et les débarrasse des fluides encombrant qui nous pousse à tousser ou à nous racler la gorge.

Les tisanes sont un excellent reflexe surtout à base de thym dans laquelle vous pouvez ajouter du jus de citron et du miel (maximum 3 tasses par jour).

- Humidifier les pièces

Evoluer dans un environnement sec est irritant.


- Que penser des pastilles ?

Elles sont l'avantage de faire saliver, donc de forcer l'hydratation naturelle de la gorge. Leur goût sucré augmente la salivation et atténue la sensation de douleur, surtout si celles-ci contiennent en plus de léger anti-douleurs.

Je suis plutôt partisane de la tisane de Thym à laquelle vous pourrez ajouter du miel, si vous aimez cela. Cela permettre d'hydrater, d'adoucir et de traiter localement grâce aux vertus de cette plante indispensable pour soigner les désagréments de la sphère ORL.


- Fuir le sucre sous toutes ses formes.

Le sucre a un effet négatif sur le système immunitaire et sa capacité à se défendre contre les agressions. On néglige souvent nos consommations ... à tord : au petit déjeuner, dans les desserts ou cachés dans les pains de mie, sauces etc...


- Soulager avec les huiles essentielles (uniquement pour les adultes)

Le tea tree, ou arbre à thé, est l’huile essentielle permet de lutter contre les infections et inflammations diverses, grâce à ses propriétés antibactériennes et antivirales. Tout en stimulant votre système immunitaire pour renforcer votre organisme, l’huile essentielle de tea tree met KO votre mal de gorge.

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle de tea tree dans 1 cuillère à café de miel. Laisser fondre en bouche. 3 fois par jour maximum, jusqu’à amélioration. 5 jours maximum.

Précautions : Ne pas surdoser par voie orale – Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois, aux sujets présentant des troubles hormono-dépendants cancéreux ou non, aux personnes épileptiques.

Le thym à linalol, permet de combattre les maux de gorge grâce à ses propriétés antivirales et antibactériennes. En luttant efficacement contre les virus et bactéries à l’origine de vos douleurs, le thym à linalol adoucit votre gorge.

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle thym à linalol dans 1 cuillère à café de miel. Laisser fondre en bouche. 3 fois par jour maximum, jusqu’à amélioration. 5 jours maximum.

Astuce : Vous pouvez aussi laisser fondre cette cuillère de miel dans une infusion de thym. Attention, votre eau doit être frémissante et non bouillante pour éviter de dénaturer les propriétés de l'huile essentielle.

Précautions : Ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

L’eucalyptus radié, excellent immunostimulant

Vous pouvez également utiliser d'autres huiles essentielles telles que Eucalyptus radié, Ravintsara ou la Marjolaine à coquille... mais mieux vaut prendre les infos auprès d'un.e professionnel.le formé.e, celles-ci pouvant avoir des interactions avec d'autres traitements ou des effets secondaires.


- Infusions en tout genre

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le gingembre permet de calmer une toux sèche persistante et même de soulager la douleur. Vous pouvez infuser quelques morceaux de gingembre frais coupés grossièrement dans de l’eau chaude, pendant une dizaine de minutes. Pour combiner les bienfaits de plusieurs ingrédients naturels et agrémenter la saveur de votre infusion, ajoutez un peu de miel (quand la température du breuvage est buvable) et de jus de citron fraîchement pressé.

On pourra également utiliser les infusions de thym, de sarriette ou d'origan à raison de maximum 3 tasses par jour. On évitera surtout de les consommer par "anticipation" : cela aurait pour reflexe de rendre le principe actif moins efficace en cas de besoin.


- Les gargarismes

Les gargarismes d’eau salée permettent de réhydrater une gorge asséchée et d’aider à l’expulsion des sécrétions. Incorporez un peu de sel (entre ¼ et ½ cuillère à thé) dans une à deux tasses d’eau, puis gargarisez-vous avec ce mélange. Attention à ne pas avoir la main lourde avec le sel, puisqu’une préparation trop salée pourrait avoir l’effet inverse et irriter votre gorge.

Le vinaigre de cidre de pommes, h sous forme de gargarisme, est un remède maison populaire pour soulager la toux. Pour cela, il faut diluer un peu de vinaigre dans de l’eau fraîche, maximum 3 fois par jour.


Prochain articles - La gastroentérite

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout