"J'ai eu la Covid et je ne m'en remets pas"... quelques conseils

Dernière mise à jour : 4 févr.


Plusieurs jours voire plusieurs mois après avoir été testées "positif" à la Covid, plusieurs personnes se plaignent encore de nombreux désagréments : toux irritante, agueusie (perte du goût/de l'odorat), dysgueusie (déformation du goût/de l'odorat), problèmes respiratoires (souffle court), douleurs, troubles digestifs, grande fatigue, état émotionnel fragile ... autant de troubles qui peuvent être accompagnés de façon symptomatique par l'alimentation et/ou par les plantes sous différentes formes.

Pourquoi traiter simplement l'aspect symptomatique ? Parce que ce virus (et sa floppée de variants) est encore méconnu sur de nombreux aspects... et pour éviter les théories "bancales" expliquant les causes de ces différents symptômes, mieux vaut (pour une fois) traiter le problèmes puisque la(les) cause(s) reste(nt) encore trop floue(s) !


1 / Grosse fatigue...


Pour se remettre de cet épisode, il a fallu beaucoup d'énergie à votre organisme, puisant sans doute dans vos réserves en minéraux, vitamines etc. afin de soutenir activement le système immunitaire. Prendre des compléments alimentaires contenant des vitamines et des minéraux peut être une option mais elle ne sera pas systématiquement payante. En effet, les compléments alimentaires en vitamines et minéraux emploient des molécules de synthèse qui sont efficaces... mais moins facilement assimilables par notre organisme par rapport à celles contenues de façon naturelle dans les aliments ou les plantes.


Rebooster par l'alimentation

Choisissez l'option fruits mûrs (si bio, pas sous plastique) :

- les agrumes (surtout l'orange et la clémentine) et les kiwis sont chargés en vitamine C indispensable pour rebooster le corps, l'esprit et le système immunitaire affaibli par cet épisode passé,

- les bananes pour leur richesse en vitamines et la variété des minéraux qu'elles contiennent : Vitamine B6, Manganèse, Vitamine B9 (folate), Vitamine C, Cuivre, Magnésium et potassium.

Optez pour des légumes verts et oranges cuits si possible légèrement (et à la vapeur) :

- les légumes verts sont riches en fibres (indispensables pour votre microbiote... et votre immunité de façon indirecte) et en minéraux

- les courges, carottes, potimarrons et autres cucurbitacées sont chargés en vitamines, minéraux mais surtout en bêta-carotène : un antioxydant puissant. Les antioxydants jouent un rôle au niveau de l'immunité en protégeant l'organisme contre les dommages oxydatifs provoqués par les radicaux libres. Plusieurs vitamines et minéraux assurent une protection antioxydante à l'organisme. Les vitamines A et C occupent plusieurs fonctions en lien avec l'immunité.


Un vrai mieux grâce aux plantes

Pour retrouver de l'Energie, le Guarana est idéal car très riche en vitamine C.

On pourra également consommer du Ginseng rouge, plante adaptogène qui permet de rebooster après un épisode de stress physique, entre autre.

Le Propolis peut également être un véritable recours pour booster à nouveau son système immunitaire à condition d'en prendre à court terme afin d'éviter les risques d'allergie.

Pour se reminéraliser, rien de tel que l''ortie : en gélule, en ampoule ou tisane (infuser 6 g de feuilles d'ortie, soit une belle poignée pendant 10 min dans 1/4 de litre d'eau frémissante)...


2 / Problèmes de goût / d'odorat


Les chercheurs pensent que la dysgueusie (déformation du goût/de l'odorat) et l'agueusie (disparition complète ou partielle du goût/de l'odorat) seraient d'origine neurologique. Il faut donc se rééduquer pour "réveiller" la zone du cerveau concernée.

Pour cela, choisissez 3 odeurs simples que vous connaissez bien (le plus souvent un agrume, la lavande, le curry, l'ail ou la vanille) : et respirez les une par une, au calme, en ne faisant que cela. Concentrez vous et tentez de vous souvenir de l'odeur que vous deviez sentir. Petit à petit vous allez percevoir un peu plus des odeurs auxquelles vous vous êtes exposé.

Même chose pour le goût : choisissez 3 aliments que vous connaissez et que vous appréciez avant cet épisode. Consommez les en petite quantité mais régulièrement, au calme en cherchant à vous souvenir des saveurs. Vous pouvez également consommer des produits amers qui sont les premiers identifiables en cas de perte de goût complète.


3 / Emotions à fleur de peau


De nature joviale voire bonne vivante, Madame X ne se reconnaît plus depuis qu'elle a attrapé la Covid. Elle manque d'entrain pour tout. Elle se sent un peu triste voire même déprimée... Un rien l'émeut, elle pleure facilement et la moindre petite contrariété l'attriste énormément.

Ce genre de situation est assez fréquent chez certaines personnes et ne doit pas être traité à la lègère. Non ça ne passera pas forcément tout seul !


Le repos et un sommeil réparateur

Bien dormir améliore votre humeur

L’un des principaux bienfaits du sommeil est d’améliorer notre humeur au cours de la journée. Vous l’avez sans doute déjà constaté : votre humeur est exécrable quand vous ne dormez pas bien ou pas assez. Vous n’avez pas le moral, vous êtes plus sujet au stress et n’arrivez pas à vous donner à 100 % dans ce que vous entreprenez.

En revanche, quand vous dormez bien, vous vous sentez en forme : vous parvenez à vous concentrer facilement, apprenez sans difficulté et avez un moral d’acier. De récentes études ont démontré qu’un mauvais sommeil pouvait provoquer certains problèmes psychologiques, comme des troubles de l’anxiété ou la dépression. Vous l’avez compris : bien dormir stimule votre organisme, vous permet de rester de bonne humeur et de bien gérer vos émotions.


Une activité physique modérée en extérieur (si possible)


De nombreuses études le prouvent : la pratique régulière d’une activité physique ou d’un sport exerce un effet positif sur le moral. Pour les personnes anxieuses ou dépressives, l’activité physique fait même partie de la prise en charge thérapeutique. Les facteurs en jeu pour expliquer les effets du sport sur le moral sont multifactoriels (hormonaux et psychologiques) et varient probablement en fonction du type d’activité, de l’intensité de la pratique, de la durée ou… de la présence de partenaires.

Plusieurs études montrent que l’exercice physique est associé à la réduction de l’anxiété comme de la dépression dans toutes leurs composantes, en particulier chez les personnes en faible condition physique et avec un fort niveau d’anxiété. Ces effets positifs sont particulièrement sensibles pendant les deux heures qui suivent la fin de la séance.

Ces activités sportives doivent être introduites progressivement et doivent rester douces. Cet effet bénéfique de l’activité physique est particulièrement visible sur les dépressions modérées.

Ces activités physiques douces permettent également un sommeil de meilleur qualité et une oxygénation correctes des cellules de l'organisme.

Prenez le temps de sortir pour marcher simplement 15 puis 20 minutes chaque jour : observez la nature ou ce qui vous entoure pour mieux profiter de ce début de lâcher-prise.


Les plantes à la rescousse


Les plantes adaptogènes pour gérer le stress

Selon le type d'état émotionnel et après un entretien ciblé, on pourra orienter la personne concernée par cet état émotionnel fragilisant. Les plantes adaptogènes sont les plus indiquées : il s'agit une substance pharmacologique capable d’induire dans un organisme, un état de résistance augmentée non spécifique, permettant de contrebalancer les signaux de stress et/ou de s’adapter à un effort exceptionnel.

Autrement dit, une plante adaptogène aide l’organisme à s’adapter au stress. Les plus connues sont la Rhodiole, l'aubépine, la valériane et la passiflore. Mais on peut aussi compter sur le gingembre, le ginseng blanc (ashwagandha) ou le ginseng rouge pour calmer les pensées incessantes.


La gemmothérapie pour apaiser à la fois le corps et l'esprit

On ne gère pas de la même manière un état anxieux, d'un état dépressif...

Il convient donc de définir précisément l'état et le ressenti de la personne pour mieux la conseiller et mieux l'orienter.

La gemmothérapie utilise le bourgeon de la plante qui a la propriété de concentrer toute la puissance de la future plante, c’est-à-dire l’ensemble des principes actifs que l’on retrouve au niveau des racines, de la tige, des fleurs, des feuilles et des fruits. La gemmothérapie permet de réguler la sphère psycho-émotionnelle. Elle agit comme libératrice de tensions émotionnelles par de son action sur les glandes endocrines ou sur le système nerveux.

Les bourgeons de Figuier (en traitement ponctuel), de Tilleul ou d'Aubépine sont les plus adaptés à un état émotionnel fragilisé et sensibilisé.


Les Fleurs de Bach pour cibler des émotions précises

Dans ce cas précis, l'entretien est indispensable afin de déterminer les émotions et les attentes de la personne à l'instant T.

Les élixirs floraux de Bach, parfois désignés simplement sous les noms de fleurs de Bach sont des macérations alcooliques de plantes réalisés à partir des fleurs de trente-sept espèces de plantes, auxquelles s'ajoute l'eau de roche, ce qui donne donc 38 « élixirs » au total.

La conception de cette pratique repose sur le fait qu'à chaque état psychologique négatif défini correspond une espèce de plante.


4 / Problèmes de souffle / problèmes respiratoires sans gravité


Rééducation respiratoire à la maison : travailler les deux temps de la respiration


La respiration comprend les échanges gazeux de l’inspiration comme de l’expiration de l’air. Pour améliorer ces échanges gazeux, il faut travailler les deux temps de la respiration, l’inspiration comme l’expiration. Pour cela, il faut se donner le temps de pratiquer ces 3 phases pendant 10 minutes (en tout) chaque jour.

  1. Pour l’inspiration il s'agit "d'ouvrir" sa cage thoracique. Un exercice simple pour récupérer l’amplitude thoracique initiale : prendre un bâton (un manche à balai fera l’affaire) à deux mains, le soulever au-dessus et légèrement en arrière de la tête en inspirant à fond (limiter ce geste si douleurs) puis redescendre le bâton sur le ventre en expirant lentement. On peut aussi sans bâton effectuer des exercices de brasse, de crawl, ou travailler l’extension des bras avec un élastique de sport…

  2. Pour l’expiration c'est l'effet inverse qui sera recherché : on videra ses poumons le plus profondément possible. Par exemple, avec une paille : remplir un verre d’eau au tiers, placer la paille dans le verre et expirer très lentement en faisant des bulles.

  3. Se relaxer grâce à la respiration abdominale : mettre la main sur le ventre, inspirez par le nez, bouche fermée en gonflant le ventre (la main est projetée en avant) puis expirez en soufflant par la bouche et en rentrant le ventre.


Un peu d'aide grâce aux plantes


Huile essentielle de Myrte verte

(à éviter chez la femme enceinte, allaitante ou les enfants de moins de 7 ans)

Grâce aux propriétés expectorantes, mucolytiques et antitussives du myrte vert, les problèmes repiratoires figurent parmi les indications de l’huile en inhalation, en diffusion ou en massage : bronchite, sinusite, toux avec mucosités, toux sèche spasmodique trouveront aussi une solution grâce à cette huile.

En Massage, diluer une goutte d’huile essentielle avec quatre gouttes d’une huile végétale, puis appliquer sur le dos, la colonne vertébrale et les plantes de pieds.

En diffusion ou en inhalation : respirer simplement au dessus du flacon ou à mettre dans un diffuseur

- Déconseillée en inhalation chez les sujets asthmatiques sensibles, du fait de sa teneur en eucalyptol (1,8-cinéole)-


Tisane de thym ou d'origan !

Article à retrouver -> ICI

En infusion ou en inhalation, le thym comme l'origan sont des solutions faciles pour soulager les problèmes respiratoires légers.


5 / Troubles digestifs


Le Psyllium blond : Reconnu par l'OMS pour son action bénéfique sur le transit intestinal, le psyllium blond permet de réguler le transit en cas de diarrhée comme de constipation grâce aux enveloppes situées autour des graines de psyllium (les téguments) très riches en mucilage, c'es-à-dire, en fibres solubles à fort pouvoir absorbant.

Au contact de l'eau ces mucilages se transforment en une sorte de gel qui aura une action mécanique sur l'élimination des selles, d'une part. D'autre part, le psyllium apporte également les bonnes bactéries nécessaires à l'intégrité de la flore intestinale.


Les Graines de chia : Peu caloriques et riches en nutriments, les graines de Chia ont une action assez similaire à celles des téguments de psyllium blond. Elles permettent également de protéger les muqueuses des intestins fragiles.


Certains fruits et légumes : Certains fruits et légumes sont riches en inuline permettant de réguler le transit grâce à leur effet prébiotique (élément favorable au le microbiote intestinal). Le Topinambour, l'artichaut, l'oignon, l'asperge, l'ail et le poireau sont les plus riches en inuline.



En conclusion, il est important de mettre sa santé et son bien-être physique comme émotionnel au centre de nos priorités pendant une petite période : donnez vous le temps d'aller mieux.






305 vues0 commentaire