fleurs sauvages

La Naturopathie au quotidien

Actualités de Carline Naturopathe

Tisanes et petites potions du bord de nos chemins

Nos ancêtres avaient des connaissances incroyables pour utiliser notre environnement pour guérir beaucoup de nos petits maux du quotidien : douleurs articulaires, démangeaisons, maux de ventre...

La nature nous donne beaucoup. A nous de savoir en faire bon usage.

Macérât huileux de Pâquerettes contre les irritations.

Macérât huileux de Millepertuis contre les coups et les brûlures (attention, photosensibilisant : à ne pas appliquer en journée).

Tisane d'Achillée Millefeuille après une gastroentérite ou en cataplasme pour la cicatrisation.

Décoction d'Aubier de tilleul pour nettoyer les organes filtrants (les émonctoires) au printemps.

Tisane de Pissenlit pour se sentir plus léger après un bon repas, bien arrosé ou soulager certaines constipations (oui, il existe plusieurs sortes de constipations...).

Tisane de Bouillon blanc pour calmer un vilain rhume.

Feuilles de plantain écrasées contre les orties et les piqûres.

Cataplasme d'argile à base d'eau fraiche en cas d'inflammations articulaires.

... et j'en passe !

Toutes ces petites méthodes qui leur permettaient de se soigner doucement les bobos de tous les jours et qui leur permettaient de ne consulter le médecin qu'en cas de nécessité absolue (après 3 jours de traitement ou si les symptômes semblaient s'aggraver).

Mais qu'est-ce qu'une vraie tisane... ?

Une tisane qui a des réelles vertus thérapeutiques ce ne sont pas les sachets vendus dans le commerce... ça se sont des "tisanes plaisir" : elles donnent du goût mais rien de plus car la partie de la plante qui est efficace est en quantité moindre. Elles sont agréables et à consommer pour le plaisir mais n'auront pas de réel impact sur le mal visé.

Une VRAIE, c'est une tisane préparée à partir de tout ou partie d'une plante, réduite en petits morceaux après avoir été séchée. On en met l'équivalent de 2 cuillères à café par tasse sur lesquelles on verse de l'eau frémissante (mais pas bouillante). On couvre et on attend 5 à 10 minutes, le temps que la plante libère ses principes actifs = c'est l'infusion.

Ensuite, on filtre et on "essore" les plantes détrempées pour en extraire les derniers principes actifs.

La différence avec une décoction ?

La décoction est le mode de préparation à privilégier pour les parties plus rigides et fibreuses de la plante telles que les racines, certaines graines ou encore l’écorce.

Le principe change légèrement par rapport à l’infusion : on mettra les plantes dans une casserole d’eau froide pour les faire chauffer tout doucement jusqu’à ébullition, les laisser bouillir pendant le temps indiqué, puis couper le feu et laisser infuser à couvert.

On filtrera tout en pressant les plantes détrempées puis  on pourra boire (chaud ou froid).

On peut boire des tisanes de façon ponctuelle : de la valériane pour retrouver un sommeil réparateur, de l'aspérule odorante pour limiter le stress avant un examen...

Quelques règles sont impératives, l'utilisation de plantes n'étant pas anodin !

Pas plus de 3 tasses par jour, toute tisane/décoction confondue.

Pas plus de 3 semaines de cure :  si vous décidez de faire une cure (et je vous encourage à demander conseils à votre pharmacien ou mieux... à votre naturopathe préférée💕 ... avant de débuter ce genre de cure).

Une plante à la fois...

Pause d'une semaine sans plante ni dérivés entre chaque cure.

Achetez vos plantes en vrac auprès en pharmacie, en herboristerie ou en magasin spécialisé.

Et si vous voulez ajouter du miel 🍯 : pas à plus de 40°C sinon celui-ci dégage des composés toxiques.

A votre santé ☕

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les nouvelles concernant Carline Naturopathe.

Carline Petitpas

Administrateur
Plus d'actions