L'ortie qui pique mais qui nous veut du bien

Dernière mise à jour : 7 févr.


L'ortie, pour beaucoup d'entre nous, c'est cette plante qui nous piquait les jambes, le long des chemins, quand on était enfant. Pour d'autres l'ortie est une source de nombreuses vertus et cette plante piquante pourrait bientôt devenir votre nouvel allié pour soulager nombre de maux.

En effet, elle est utilisée depuis la nuit des temps par les herboristes et phytothérapeutes pour ses vertus médicinales.

Malgré sa mauvaise réputation, l’ortie cache en ses graines, feuilles et racines des vertus nutritionnelles exceptionnelles dont il est dommage de se priver.


Elle peut avoir une utilisation en interne pour ses vertus diurétique, dépurative, antirhumatismale, anti-inflammatoire, antalgique, antimicrobienne, antiulcéreuse, antianémique, hépatoprotectrice, antioxydante, hypoglycémiante, antiallergique, immunostimulante, hypotensive, tonique, galactogène.

En utilisation externe, l'ortie offre des propriétés astringentes et cicatrisantes.

Ce sont les feuilles et les racines qui seront utilisées.

Indications les plus courantes

Cette plante apaise les articulations douloureuses mais elle vient aussi en complément des traitements traditionnels pour les maladies inflammatoires des voies urinaires. Elle agit comme drainage préventif, diminue les lithiases rénales, régule les troubles mictionnels des adénomes prostatiques, rééquilibre les fonctions de l'organisme, réduit aussi les hémorragies

Parfois, elle peut être utilisée pour lutter contre l'acné modérée mais aussi pour la chute de cheveux, en cas de maux de tête, d'anémie, de goutte, d'eczéma ou de blessures superficielles infectées.

Ces bienfait sont dus à la présence de Protéines, flavonoïdes, sels minéraux (calcium, potassium, silice), vitamines A et C, acides phénols, scopolétol, sitostérol, lipides, sucres, acides aminés, polysaccharides, lectine, lignanes, tanins.


Utilisation et posologie de l'ortie

Dosage

L'ortie peut être consommée de manière quotidienne, sur plusieurs mois.

En tisane de racines : faire bouillir, pendant dix minutes, 1,5 g de racines en poudre dans de l'eau froide. Laisser infuser dix minutes et filtrer.


En infusion de feuilles : faire bouillir 3 cuillères à soupe de feuilles séchées dans 500 ml d'eau. Boire plusieurs tasses par jour de cette préparation.


En décoction de racines, contre les troubles mictionnels : faire bouillir trois minutes 50 g de racines dans 1 litre d'eau. Laisser infuser vingt minutes. Boire à volonté.


Le fruit est utilisé en usage externe, pour atténuer les rhumatismes.


Contre-indications

L'ortie est contre-indiquée aux femmes enceintes, à celles qui allaitent et aux enfants de moins de 12 ans.

Elle est également déconseillée aux asthmatiques et aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou rénaux.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Il est déconseillé d'associer la prise d'ortie à une supplémentation en fer.



49 vues0 commentaire