top of page

Ventre gonflé, mes conseils pour limiter cette sensation désagréable.

Le pantalon qui serre à la taille, l'impression d'avoir trop mangé alors qu'il n'en est rien, ballonnements.. Ces sensations désagréables peuvent être atténues grâce à une alimentation adaptée et/ou l'aide de plantes...

Le ventre qui gonfle, quelles raisons possibles ?


En dehors de toute pathologie, les gastro-entérologues s'accordent pour dire que ce sentiment désagréable vient soit d''une production excessive de gaz, soit le fait de ne pas éliminer suffisamment de gaz produits. La production de gaz est amplifiée par le fait de parler en mangeant (on avale de l'air pendant le repas), la consommation importante de boissons gazeuses, fumer ou les chewing-gums, le tabac voire même certains aliments qui fermenteront en fonction l'état de votre microbiote intestinal.

Une élimination insuffisante peut être due à un transit lent ou à des épisodes de constipation. Certaines personnes souffrent même d'hypersensibilité viscérale et ressentent les gaz de façon importante alors qu'en n'en ont pas tant que ça... et ce phénomène est amplifié par le stress.


En 2015, une équipe de chercheurs espagnols a également fait une découverte intéressante en relation avec le positionnement du diaphragme et la paroi abdominale. En effet, en temps normal, quand l'intestin contient beaucoup de gaz, les muscles de la parois intestinales se contractent et le diaphragme se relâche pour '"faire de la place". Chez certaines personnes, c'est le phénomène inverse qui se passe : les muscles se relâchent et le diaphragme se contracte ce qui fait gonfler le ventre.


Quelle que soit la cause, il existe de nombreux réflexes à adopter (ou de mauvaises habitudes à laisser de côté, le temps que tout rentre dans l'ordre) et des plantes à consommer pour dégonfler et se sentir mieux.


Les attitudes à éviter

1- Les plats gras, plats en sauce, la charcuterie...

Les graisses saturées et/ou cuites sont longues et difficiles à digérer : elles ralentissent le transit ce qui favorise la rétention des gaz.

2 - Les boissons gazeuses

Elles apportent de l'air dans le tube digestif et bien que certaines contiennent du bicarbonate, réputé facilitant la digestion, mieux vaut éviter d'en consommer.

3 - Les confiseries... avec sans sucre

Les polyols des aliments "sans sucre" sont des glucides qui ne sont pas digérés... donc fermentés par les bactéries du colon ce qui entraine la production de gaz.

4 - Manger trop vite... Fumer...

En mangeant vite, on mastique moins les aliments ce qui fait qu'on avale plus d'air.

Idem quand on fume (cigarette, vapoteuse, chicha etc...) ou quand on mâche un chewing gum !

5 - Boire beaucoup en mangeant

L'idéal serait de se limiter à un ou 2 verres par repas. Boire trop d'eau pendant les repas dilue les enzymes digestives, ralentit la digestion et provoque une masse supplémentaire qui va faire gonfler le ventre.


Les aliments à limiter

1 - Les crudités

Si on a une paroi intestinale fragilisée et/ou un microbiote déséquilibrée, la consommation de crudités , en grande quantité, peut provoquer des fermentation au niveau du colon, ce qui provoquera la production de gaz.

2 - Les choux

Les oligosaccharides qu'ils contiennent sont fermentescibles et comme nous manquons souvent d'enzymes pour le digérer, la production de gaz due à la fermentation est quasi systématique.

Mieux vaut choisir les choux jeunes, éviter de les faire cuire trop longtemps... ou alors on peut les précuire quelques minutes dans de l'eau bouillantes avec du bicarbonate, jeter l'eau et poursuivre la cuisson !

3 - Les légumes secs

Même problématique qu'avec le choux : les oligosaccharides contenus dans leur pellicule. Pour éviter cela plusieurs solutions : on les fait tremper depuis la veille dans de l'eau (au frigo) qu'on jettera avant la cuisson. On peut aussi les consommer en soupe, en purée ou en houmous pour réduire leur pellicule et les rendre plus digestes... et y ajoutant de la sarriette, du cumin, du fenouil ou de l'anis (réputés pour leur propriétés digestives), on a tout bon.

4 - Certains fruits

Les fruits les plus riches en fructose peuvent également être sources de fermentation et donc de gaz. On évitera les fruits secs, la cerise, la mangue, les pèches, poires ou pastèques... en trop grande quantité ou sous forme de compote. Si vous le digérez, vous pouvez terminer votre repas par un fruit, mais il est souhaitable d'éviter de picorer des fruits tout l'après-midi si vous êtes sujet.e aux ballonnements.

5 - Le lait

Si vous remarquez un effet de ballonnement sitôt que vous avez consommer du lait (et non pas des produits laitiers en général), il y a de grande chance que vous souffriez d'un déficit en lactase, l'enzyme chargé de la digestion u lactose contenu dans le lait. Ce phénomène est normal : une fois l'âge adulte atteint, nous ne sommes plus supposés consommer de lait, et notre corps diminue la production de lactase.

Ce déficit aura pour conséquence une mauvaise digestion du lactose (... seul le lait en contient... voir cet article pour mieux comprendre) qui sera ensuite fermenté dans le colon, provoquant des gaz et des ballonnements.

6 - L'alcool

Le sucre contenu dans l'alcool entraine une fermentation inévitable. De plus, l'alcool contribue au déséquilibre de la flore intestinale ce qui favorisera les risques de constipation.


Les aliments à privilégier

Fruits et légumes : aubergine, carotte, concombre, courgette, épinards, haricots verts, patate douce, pomme de terre, potiron, salade / ananas, banane mûre, clémentine, fraise, framboise, maracuja, melon, mûre, myrtille, orange, rhubarbe.


Céréales et légumineuses : avoine, (selon votre tolérance), maïs (selon votre tolérance), sarrasin, lentilles corail (elles ont été débarrassées de leur pellicule).


Viandes et poissons : idéalement les produits les moins gras... blanc de poulet, escalope de veau, filet mignon de porc, jambon blanc, steak haché 5% MG, tous les poissons...


Produits laitiers : lait sans lactose, yaourt, fromage affiné idéalement non industriels voire non traités thermiquement (selon votre tolérance).


Matières grasses : huiles végétales crues, riches en omega 3 (pour bichonner votre paroi intestinale) comme l'huile d'olive, l'huile de noix, de lin, de colza, de noisette...


Boissons : Eau plate et tisane, le temps que tout rentre dans l'ordre...


Les plantes et les épices qui peuvent aider

Chardon marie et Pissenlit si vous avez tendance à manger lourd et/ou gras...


Sauge pour ses propriétés antispasmodiques qui aide à soulager les douleurs abdominales et les crampes d'estomac, à réduire les gaz intestinaux et les ballonnements. La sauge est également efficace pour traiter les symptômes de diarrhées et de vomissements


Réglisse, Menthe, Réglisse, Anis vert si vous sentez les ballonnements installés...


Le Gingembre pour stimuler le tractus digestif et lutter contre la constipation occasionnelle (en Huile essentielle, diluée en massage dnas le sens horaire ou en internet, 2 gouttes sur un comprimé neutre, 2 fois fois pas jour de façon ponctuelle).


Le cumin et la cannelle possèdent des propriétés carminatives et antispasmodiques, qui vont permettre de soulager les ballonnements, les maux d'estomac, et de façon générale les spasmes du tube digestif.



De mon point de vue, observez vous... cette série de conseils peut être appliquée en totalité comme en partie selon vos habitudes de vie.
Si les maux de ventre persiste, il est souhaitable de consulter. Cela permettra pour écarter le risque de SIBO ou de vous forcer à arrêter la consommation de certains aliments sans doute du à une probable porosité intestinale.


bottom of page