top of page

Ménopause, quand le corps de la femme change... encore !

Le corps de la femme est un peu comme un jardin : il est en perpétuel évolution. Il varie en fonction de l'âge, des épisodes plus ou moins difficiles de la vie et même de la météo ! Mais il est une étape dont on entend parler sans jamais trop à quoi s'attendre sans pouvoir y échapper : la ménopause. Toutes les femmes y passent : c'est un fait. Et comme pour la puberté, la ménopause connaît un grand nombre de généralités alors qu'elle se vit au cas par cas pour chacune d'entre nous. Pour certaines femmes, la ménopause passe inaperçue alors que pour d'autres, elle se fait connaître avec son lot d'effets désagréables. Pour d'autres femmes encore, la ménopause débute de façon précoce (avant 40 ans) alors que certaines femmes de plus de 55 ans, n'en voient pas un seul signe avant-coureur. Vous l'aurez compris il y a autant de ménopause que de femmes. Et comme toujours en naturopathie, il est important de se connaître, vraiment pour réussir à améliorer la situation durablement...

Des effets indésirables en pagaille

La liste des réjouissances est longue mais n'est pas valable pour toutes en "quantité comme en qualité". Parmi les plus connues, on citera : prise de poids, fonte musculaire, douleurs articulaires, ostéoporose, saignements aléatoires ou inexistants, problèmes de sommeil, d'anxiété, d'irritabilité, augmentation du risque des maladies cardio-vasculaires, problèmes digestifs, troubles de la libido, sécheresses vaginales et enfin... bouffées de chaleur ! youpi !!

Vous l'aurez compris, s'il est bien un moment où la femme accuse (encore un peu plus) le coup : c'est à la ménopause. Il est donc temps de prendre le taureau par les cornes en prenant VRAIMENT soin de soi (dans le corps, comme dans la tête) et de bannir les croyances qui veulent que notre vie de femme s'arrête là.


Le mauvais réflexe : remplacer une hormone par une plante "hormone-like".

Quand les premiers symptômes se présentent, le premier (et bon) réflexe c'est d'aller voir son médecin/gynéco/sage-femme pour faire un point et envisager que la ménopause soit en pleine installation.

On vous propose une solution à base d'hormones de synthèse qui devraient pouvoir vous permettre d'améliorer ou de tolérer la situation.




Beaucoup d'entre vous refusent ce traitement pour des raisons qui leur sont propres. Celle que j'entends le plus souvent me semble légitime et raisonne en moi : "j'ai pris tellement de traitement à base d'hormones de synthèse que je ne veux rien de chimique. Je ne le supporte plus.". Cela s'entend.

Souvent, les alternatives qui vous sont proposées sont naturelles et à base de plantes qui miment les hormones de synthèses. C'est là que je dis Stop : car remplacer une hormone de synthèse par une hormone d'origine naturelle ne règlera pas le problème... il l'estompera tout au plus.


Traiter les problèmes liés à la ménopause au cas par cas

Chacun des symptômes de la ménopause est dû à une raison intime à propre à chacune. Même s'ils sont factuels et désagréables, beaucoup trouvent leur place dans l'histoire et le vécu de chaque femme. Par exemple, les bouffées de chaleurs sont souvent liées à des émotions refoulées à un épisode de la vie de la femme concernée...

Prendre du houblon pour "camoufler" les bouffées de chaleur ne fonctionnera qu'un certain temps car les récepteurs hormonaux ne sont pas éternels ce qui est logique puisque la production des hormones ne l'est pas non plus. La Nature est bien faite.


Non vous n'êtes pas en fin de vie de femme.
Non, les problèmes liés à la ménopause ne peuvent pas être traités de manière uniforme et unique. Cette étape ultime dans la vie hormonale d'une femme, est une sorte de résumé de toutes ces étapes les plus intimes qu'il est nécessaire de comprendre, d'accepter pour mieux les "apprivoiser" pour la suite de cette vie féminine finalement beaucoup moins complexe.


25 vues0 commentaire

Comments


bottom of page