top of page

Lutter contre les maux de tête

Les thérapies douces peuvent apporter des soulagements efficaces aux céphalées. Cela permet d'éviter d'avoir recours aux médicaments ou l'allopathie verte. Grâce à ces quelques astuces, j'espère pouvoir vous permettre de soulager les crises et d'éviter qu'elles ne se reproduisent.

Les céphalées, les maux de têtes ou les migraines peuvent être plus ou moins localisées, d'intensité et de durée variables. Tous les spécialistes s'accordent à dire que plus l'intervention est précoce, plus elle peut être profitable.


Les causes possibles / les solutions à envisager

  • la déshydratation : pensez à boire de l'eau plutôt que tout autre boisson.

  • une alimentation trop riche et/ou déséquilibrée en oméga 3 et 6 : préférez les huiles de colza, les poissons gras, les viandes de qualité et éviter les cuissons au beurre, les fritures ou sauces (mayonnaise ou à base de crème)

  • le stress : prenez le temps de respirer (cohérence cardiaque ou "respiration papillon") et traiter votre stress en amont

  • un effort intense : la déshydratation par sudation entraine une perte en minéraux qui peut causer des maux de tête. Pensez à vous hydratez avec une boisson riche en électrolytes ou une eau minérales riches en minéraux (Vichy Célestin).

  • le manque de sommeil (fatigue physique) : respirez une à deux fois dans la journée de l'huile essentielle de lavande vraie et tentez de faire des micro-siestes ou acceptez d'être moins actif qu'à votre habitude. Si les problèmes de sommeil persiste, il est nécessaire de la traiter en amont.

  • les tensions dans les cervicales et/ou la mâchoire : ayez recours aux micro massages en pressant légèrement les zones de tension. Pensez à bien respirer en visualisant la douleur s'échapper ou s'écouler comme de l'eau par la zone douloureuse, quand vous expirez

  • les problèmes digestifs : si votre digestion est mauvaise et que votre corps peine à évacuer les déchets, ces derniers, en s'accumulant pourrait être la cause de plusieurs désagréments, dont des céphalées. Un traitement en amont de votre appareil digestif est donc indispensable, idéalement de manière personnalisée.


A éviter

  • utiliser de l'huile essentielle de menthe poivrée dès les premiers symptômes n'est pas une solution : à force de l'utiliser, celle-ci connaît l'effet inverse, provoquant ainsi des céphalées plus importantes.

  • continuer sur un rythme intense / forcer / chercher à repousser ses limites : votre corps vous envoie un signal fort, le gommer en utilisant un médicament ou une huile essentielle ne retirera pas la cause initiale de la douleur. Il est temps de s'arrêter, de respirer un peu pour repartir de plus belle !

  • prendre immédiatement un remède (naturel ou allopathique) : il est indispensable de comprendre l'origine du mal pour mieux l'éliminer c'est la base même de la naturopathie.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page