Huiles essentielles à ne pas prendre à la légère...

Dernière mise à jour : 7 févr.

On entend souvent "Bah, c'est rien, c'est des plantes".

On peut lire ou entendre toutes sortes de conseils concernant l'utilisation des plantes sous formes de tisanes, de gélules ou d'huiles essentielles.

Certes...

Mais la cocaïne, l'héroïne ou l'opium (et d'autres...) sont aussi des plantes et leur usage n'est pas sans conséquences.

Pire, le curare ou la digitaline sont bien connus dans la nature... mais aussi dans les hôpitaux !

Je ne vous dis pas de vous tenir éloigné.e de Mère Nature. Non, au contraire.

Mais, s'il vous plaît, ne dégainez pas les "huiles essentielles" comme un moyen de soulager tous les maux.

Apprenez qu'on n'expose que rarement les enfants de moins de 7 ans aux huiles essentielles (même en diffusion).

Sachez qu'on peut tuer un bébé avec certaines d'entre elles.

N'oubliez pas que l'usage par voie cutanée ou orale doit se faire de façon diluée autant que possible (sauf avis contraire dispensé par une personne habilitée à donner des conseils en aromathérapie).

J'ai déjà rencontré des personnes qui ont fini aux urgences à cause d'une mauvaise utilisation d'huiles essentielles.

Les symptômes et la gravité d’une intoxication par les huiles essentielles varient suivant le type d’exposition (ingestion, contact oculaire,…), le type d’huile en cause, la concentration du produit (l’intoxication par les huiles essentielles pures est la plus problématique), la quantité ingérée (1 goutte, 1 gorgée,…).

Ingestion

En cas d’ingestion, les symptômes peuvent être multiples:

  • Irritation des muqueuses de la bouche.

  • Nausées.

  • Vomissements.

  • Diarrhée.

L’ingestion de certaines huiles essentielles peut également provoquer des troubles de la conscience ou des convulsions, des problèmes respiratoires, et, plus rarement, une atteinte du foie ou des reins.

Les premiers symptômes surviennent dans les premières heures après l’accident, souvent dans la première demi-heure.

Contact cutané

En cas de contact cutané avec une huile pure, des irritations de la peau peuvent apparaitre: rougeurs, sensations de brûlures,…

Des effets indésirables peuvent également se produire avec des huiles diluées, l’intensité de l’irritation dépendant du degré de dilution.

Les huiles essentielles peuvent déclencher des réactions allergiques chez des personnes sensibilisées.

Des irritations cutanées et des allergies ont été décrites chez des professionnels utilisant des produits pour massage à base d’huiles essentielles.

Contact oculaire

En cas de contact oculaire, des troubles de la vision et des atteintes de la cornée sont possibles. Ces lésions sont réversibles.

Voies respiratoires

L’inhalation de vapeurs peut parfois provoquer une légère irritation des voies respiratoires supérieures.


Soyez prudents et ne consommez pas d'huiles essentielles sans conseils de thérapeutes formés et reconnus : un médecin, un pharmacien... ou votre naturopathe préférée




7 vues0 commentaire