top of page

Booster votre Energie dès la rentrée

Le mois de septembre est un mois particulièrement éprouvant pour tous :
- on rentre de vacances pour reprendre un rythme soutenu et courir à nos différentes occupations, sans aucune transition,
- on subit le contre coups d’écarts de températures importantes et de périodes de canicule particulièrement longs et éprouvants…
Finalement, on reprend le chemin du travail avec la sensation d’être, parfois, encore plus fatigué après, qu’avant les vacances, aussi bien physiquement que moralement. Aujourd’hui, je vous propose quelques astuces pour garder ou retrouver la forme et ainsi traverser l’automne sans coup de blues, ni coup de mou.


1 – Grâce aux plantes, un combo doux et efficace

Les mélanges de plantes en ampoule telles que l’acérola (riche en vitamine C), le guarana (source de caféine), le gingembre et le ginseng sont efficaces en cas de fatigue physique comme psychique, toujours en respectant les contre-indications possibles et éventuelles interactions médicales.

L’extrait de pépin de pamplemousse est super efficace car très riche en vitamine C bien assimilée par l’organisme. Toutefois, ce complément alimentaire ne doit pas être pris avec tout autre produit : Le pamplemousse contient certaines substances qui peuvent interférer avec la manière dont l'organisme assimile et transforme par métabolisme certains médicaments entrainant une augmentation de la quantité de médicaments libérée dans la circulation sanguine, ce qui peut causer des réactions indésirables graves.


2 – Grâce aux huiles essentielles, le coup de booste à utiliser avec modération

On connait tous le pin sylvestre, le citron, l’épinette noire, la menthe poivrée qui sont des huiles essentielles réputées pour lutter contre les coups de fatigue sous toutes leurs formes. Ce sont des huiles à utiliser de manière diluée, à court terme et de façon exceptionnelle, en étant conseillé personnellement pour éviter les risques de toxicité.

Ce qu’on connaît moins c’est leur subtilité psycho-émotionnel : c’est ce qui explique en grande partie que les conseils des uns ne s’appliquent pas autres et que ce qui a fonctionné pour vous, jusqu’à présent peut ne plus avoir d’effet sur une durée limitée.

Par exemple l’HE d’épinette noire est utilisée en cas de manque d’entrain, de manque de positivité. Tant dis que l’HE de menthe poivrée permettra de recentrer ses idées, de gagner en concentration. Ou encore La Marjolaine à coquille permet de se recentrer en cas de fatigue parce qu’on est parasité par quelque chose. L’HE de pin sylvestre booste le corps et le psychisme quand on est fatiguée parce que déprimé.


Dans ce cas précis, on comprendra qu’il faut aussi lâcher prise, être moins exigeant envers soi-même comme envers les autres : le perfectionnisme est une source d’épuisement, de charge mentale et aussi, hélas une des causes de l’insomnie.


3 – Grâce à son alimentation, la solution gagnante

La solution à long terme en complément de toutes ces techniques c’est de soigner son alimentation, Attention, ne révolutionnez pas vos habitudes du jour au lendemain : cela risque de vous sembler contraignant et surtout compliqué à tenir dans le temps.

On ne mange pas moins mais mieux avec une alimentation soignée, riche en poisson gras (riche en phosphore, iode, oméga 3…), amandes (4 ou 5), oléagineux (avec parcimonie), des lentilles, des bananes, de l’avocat (attention, raisonnablement), des laitages (idéalement chèvre ou brebis, beaucoup plus faciles à digérer).

On allège les plats en évitant les sauces et les graisses inutiles (beurre, fritures, crème…). On évite le sucre, l’alcool et les produits ultra transformées car difficiles à digérer : ils accentuent la sensation de fatigue.

Opter pour un petit-déjeuner salé cela permet de limiter les fringales et d’éviter les coups de pompes de la journée.



Toutes ces solutions permettent de vous booster mais elles n’enlèvent pas la cause de votre fatigue. Alors n’oubliez pas de vous délester de ce qui vous pèse : souvent des situations ou des personnes nous incommodent et pompent notre énergie. En nous efforçant de les tolérer, nous nous luttons contre nous-même et nous épuisons.

Si votre état de fatigue persiste malgré cela, pensez à consulter pour envisager un bilan avec votre médecin. Il vous fera sans doute faires examens complémentaires et/ou des analyses pour vérifier la présence d’éventuelles carences ou désordres. En revanche, ne vous lancez surtout pas dans la prise de compléments alimentaires ou tout autre type « automédication verte » sans conseils personnalisés : ces produits ne sont vraiment pas à utiliser la légère car même s’ils sont en libre vente, leur utilisation n’est pas sans conséquence (interactions médicamenteuses, contre-indications…).
19 vues0 commentaire
bottom of page